samedi 28 janvier 2017

Mais comment font les autres ?

Je suis désolée de vous délaisser, mais voilà, c'est pour une bonne cause. Après une trèèèèèèès longue période de chômage, j'ai retrouvé un travail. A temps plein. Tout près de chez moi. En CDI. Et super intéressant, en plus. Bref, j'ai plus le temps de tricoter. Enfin surtout pas le courage, pas l’énergie de prendre mes aiguilles quand je rentre le soir.

Avant, la galerie de photos de mon téléphone c'était ça


Maintenant c'est ça


Bon, je pense que c'est une période d'adaptation, que ça va aller mieux quand j'aurai repris le rythme du travail. En plus le projet que j'avais sur les aiguilles n'est pas vraiment un tricot pour neurone fatigué après journée de boulot. Du coup, ça n'avance pas vite : à gauche ce que j'ai tricoté le 1er jour, à droite où j'en suis 4 semaines plus tard.



Toutes ces grilles, c'est sympa, en plus j'adore le principe du jeu de rôle (quel diagramme je tricote est déterminé par des jets de dés), c'est rigolo, mais ça n'avance pas.

Du coup je pense que je vais arrêter de me culpabiliser sur le projet qui n'avance pas, et ressortir un autre encours du début de l'année, un futur châle triangulaire en point mousse et dentelle (même si j'ai trouvé plein d'erreurs dans le diagramme de dentelle, mais bon là j'ai pas mal de point mousse avant le prochain panneau)


Modèle : Impromptu Shawl, laines Townhouse Yarns Camden Tweed en coloris Mustard Seed, Burren et Clockwork

mardi 3 janvier 2017

Double Knitting: Introduction

Avertissement: le double knitting est une pratique hautement addictive, l'auteur de ce blog décline toute responsabilité si vous devenez accro ! 😋

Le double knitting, ou tricot double en bon français, mais qu'est-ce que c'est donc que cette bête là ?

Et bien c'est tout simple, c'est une technique qui permet de tricoter 2 épaisseurs de tricot en même temps. J'esplique:

Normalement, quand on tricote du jersey, le tricot a une face endroit avec des petits V et une face envers avec des petites vagues


Le jersey envers, c'est très joli, mais ça le devient moins quand on commence à vouloir faire des motifs, des couleurs, du jacquard (comme sur la photo ci dessous, une mitaine en jacquard à l'endroit et sa copine à l'envers)


Bref le tricot, ce n'est pas toujours réversible. Et bien le tricot double, si !

du jersey endroit des 2 cotés

L'échantillon vert et violet, j'ai fait exprès de ne pas joindre les 2 faces du tricot pour que vous voyez ce qui se passe

C'est bien du jersey normal, avec les V à l'endroit et les vagues à l'envers, mais il y en a 2 épaisseurs

Dans la partie avant que le motif commence, je peux passer mon doigt entre les 2 épaisseurs

Quand on tricote le motif, on croise les fils, et ça lie les 2 épaisseurs

Et tout ça, on le fait en un seul passage par rang, sur des aiguilles droites. Si vous regardez bien sur l'aiguille, il y a 1 maille endroit 1 maille envers etc ...


Mais tu nous carabistouilles, Mélanie, si je tricote 1 maille endroit une maille envers etc ... je vais obtenir des côtes, pas 2 épaisseurs de tricot !!!

C'est là que réside le secret, la technique, le truc magique du double knitting. Regardez bien ma main gauche sur la vidéo ci dessous, et surtout les fils que je tiens: quand je tricote une maille à l'endroit, les 2 fils sont à l'arrière du tricot, quand je tricote une maille à l'envers, les 2 fils sont à l'avant du tricot.

Si vous n'arrivez pas à voir la vidéo cliquez sur ce lien: vidéo


Et c'est tout, c'est juste ça qui permet de tricoter 2 épaisseurs de tricot sur une seule aiguille. Quand je tricote une maille endroit, je tricote le coté du tricot qui me fait face, quand je tricote une maille envers je tricote l'autre coté.

Vous aurez aussi remarqué que les 2 faces ne sont pas identiques, mais en positif/négatif, cœur blanc sur fond rouge d'un coté, cœur rouge sur fond blanc de l'autre. C'est lié à la structure du double knitting, où l'on travaille les mailles par paires. Si je tricote une maille endroit en rouge, je tricote la maille envers suivante en blanc, et vice versa. On parle même en paires de mailles, sur un diagramme de double knitting 1 case va représenter une paire (1m end 1m env). Mais je reviendrai sur ça plus tard, aujourd'hui je voulais juste vous expliquer comment ça marche.


Mais pourquoi se donner tant de mal, me demanderez vous ? (dites donc, vous êtes drôlement bavards aujourd'hui !)

Et bien pour la réversibilité. Et le jacquard.
Il y a des choses qui n'ont pas vraiment  besoin d'être réversibles, un pull, une paire de chaussettes ou de mitaines, un bonnet, une fois qu'on les porte personne ne voit l'envers.
Mais une écharpe, une couverture, si ce n'est pas réversible, ou au moins joli des 2 cotés, ça m'embête. Et le jacquard, comme mentionné plus haut, c'est pas très réversible.


Réversible !


Je reviens vite vous parler de
  • comment monter et rabattre les mailles
  • comment tricoter avec 2 couleurs (comment tenir les fils)
  • comment lire un diagramme de double knitting 
  • comment réparer les erreurs
  • les fioritures (augmentations et diminutions, torsades, ...)
et si vous pensez à d'autres choses, laissez moi un petit commentaire je rajouterai à la liste en fonction des demandes/envies/besoins


lundi 2 janvier 2017

Bonne année 2017 !

Heu, comment vous dire, la journée d'hier c'était



Donc pas vraiment propice à la préparation d'un article de blog (ce n'est pas mon chat, c'est un chat des Internets qui représente bien l'état dans lequel j'étais en sortant de table à 17h).

Du coup, je vais essayer de photographier filmer préparer des explications sur le double knitting dès que possible, promis, je ne me dégonfle pas. En attendant


Que 2017 vous apporte tout ce que vous souhaitez et même plus, de la création, de la vie, du partage, de la rigolade, du bonheur et de la santé, un peu de magie tous les jours, des petits instants et des grands moments, tout ça tout ça.


samedi 31 décembre 2016

Bye bye 2016

Ah, il s'en est passé des choses en 2016, des tristes, de jolies, des atroces, des formidables. Au premier abord, comme ça, ce qui me revient en premier ce sont les choses tristes, les morts insensées, les évènements tragiques. C'en est presque devenu une blague, sur les Internets et ailleurs


Et c'est pour ça que ça fait du bien de faire un petit bilan de cette année (album complet visible en cliquant sur le lien), encore plus que d'habitude, pour se rappeler qu'on n'a pas pleuré tous les jours. En 2016, je me suis fait plaisir, j'ai teint, j'ai filé, j'ai tricoté crocheté tissé, j'ai offert (pas mal), j'ai reçu (beaucoup plus), j'ai partagé rigolé rencontré aimé crié, j'ai eu 40 ans, réchauffé des cous des mains des têtes des pieds, j'ai fait parti de ces chanceux que la tragédie a épargnée.





J'ai cuisiné des biscuits vitraux pour Noël, que j'ai pu partager avec ceux que j'aime



J'ai été pourrie gâtée par les miens en retour



J'ai fini l'année en beauté avec un petit filage de noyel pour tester mon nouveau cantre personnalisé (c'est un objets qui sert à entreposer les bobines du rouet pour retordre ensemble plusieurs brins)


 et un peu de teinture pour un projet que je commencerai le 1er janvier


Je vous raconterai ça demain, dans la première partie de ma série consacrée au double-knitting (on m'a demandé, alors je fais, je suis accommodante comme fille. C'est pas du tout ce qui m'a servi d'excuse pour me lancer dans un nouveau projet en double knitting, non non non ...)

En attendant, passez un bon réveillon, profitez-en bien, soyez raisonnable (ou pas), amusez vous, je vous laisse sur le dernier coucher de soleil du dernier jour de l'année 2016, demain est un autre jour



Une photo publiée par meliluc and the moutons (@meliluc_moutons) le

Ah oui, j'ai un compte Instagram maintenant, je l'ai créé pour pouvoir partager des photos de la couverture en cours de réalisation sans gâcher la surprise à mon petit frère qui vient des fois sur mon blog. Je ne suis pas encore une pro d'Instagram, mais j'aime bien.


dimanche 18 décembre 2016

30 ans, 300 000 mailles

Ayé ! le mystère est levé ! le grand projet MÉGA TOP SECRET sur lequel je travaille depuis le mois de mai est terminé. Enfin, presque terminé. Et offert. Et du coup je peux enfin vous le montrer.

Je ne m'en cache pas, je suis très geek, j'aime Star Wars et le Seigneur des Anneaux et les films de super héros et tout ce genre de choses. Et c'est une des choses que je partage avec mon petit frère. Alors quand j'ai commencé à réfléchir à ce que j'allais bien pouvoir lui tricoter pour ses 30 ans, je suis allée sur Ravelry et j'ai fait une recherche dans les modèles avec le mot "geek" (si vous vous demandez ce que ça veut dire "geek", wikipedia l'explique ici).

Et j'ai trouvé plus de 2000 modèles, qui vont du bonnet pour bébé oreilles de Yoda à l'écharpe reproduisant le texte de l'Anneau unique (celui du Seigneur des). Mais je voulais quelque chose de spécial, quelque chose qui marque vraiment le coup, parce que 30 ans, c'est pas rien. J'ai trouvé plusieurs modèles de couvertures, mais aucune qui ne faisait tilt. Et puis j'ai découvert les Geekalong de Lattes & Llamas. Formidable, c’était (presque) parfait. Sauf que



Sauf que je ne maitrisais pas les techniques utilisées pour réaliser ces blocs. J'ai essayé au crochet, mais je n'aimais pas trop le résultat. Alors qu'à cela ne tienne, j'ai appris le double-knitting. Et à tricoter en tenant 2 fils dans ma main gauche.

Le principe du double knitting, c'est que l'on crée un tricot réversible en tricotant en même temps les 2 faces. je vous ferai un tuto sur le double knitting après les fêtes, mais ce qui est formidable c'est qu'on obtient un travail totalement nickel des 2 cotés, pas besoin de faire une doublure.

ceci est une molécule de caféine, au cas où vous vous demanderiez
Tous les blocs du geekalong ne me convenaient pas (par exemple je suis fan de Doctor Who mais pas mon frangin), et j'ai aussi adapté d'autres modèles, et créé quelques blocs moi même, les détails sont sur ma page de projet sur Ravelry.


Bref ça m'a pris du  temps mais je suis bien contente du résultat, et j'ai l'impression que le cadeau a fait plaisir, donc c'est bien
























vendredi 25 novembre 2016

Les signes du temps qui passe

Il y a quelques jours, je réfléchissais à un truc, si si, ça m'arrive, et pendant ce temps là je regardais les chaussettes que j'avais aux pieds. Parce que oui, je peux faire plusieurs choses en même temps, mais ça dépends quoi, je peux tricoter et écouter, tricoter  et parler (même si quand on me pose une question pendant que je compte mes mailles je vais répondre "36, 37, 38, 39" ... ), mais je ne peux pas tricoter, compter les mailles, et chanter, par exemple.

Enfin bref, je regardais ça en pensant à autre chose:



mes premières chaussettes tricotées main, il y a presque 5 ans. Un peu feutrées, les couleurs un peu passées, reprisées, pelucheuses. Bref, des chaussettes qui ont 5 ans. Qui ont été portées pendant 5 ans. Qui ont vécu leur vie de chaussettes. Et qui ont encore de belles années de réchauffage de pieds devant elles. Et du coup je pensais aux signes du temps qui passe. Tels qu'ils se manifestent dans nos tricots.

 



des gilets et des châles que j'ai portés, que j'ai usés, parce que je les ai aimés, et que je les aime encore.



Même mon Lil shepperd tout neuf commence à pelucher.

Et vous savez quoi ? ces signes du temps qui passe, ces témoignage d'une histoire partagée, je les aime. Évidemment, un tricot tout neuf, c'est beau, c'est net, c'est aussi parfait qu'une réalisation humaine peut l'être, mais ça n'a pas d'histoire. Un tricot nouveau né c'est touchant parce que c'est du potentiel, ça va dans le futur nous réchauffer, nous accompagner dans des moments heureux ou nous réconforter dans des moments tristes. Même si il a déjà une histoire pré-natale, des émotions dans chaque maille, des accidents de parcours, il était encore attaché à nous par le cordon ombilical des aiguilles, incapable de survivre seul dans le vaste monde. Quand la dernière maille est rabattue, une fois qu'on les a lavés et bloqués, nos tricots sont prêts à vivre leur vie. Et comme nous, en vivant ils s'usent. Et c'est beau.



A part ça, Noël c'est dans 1 mois (hein ? quoi ? comment c'est pas possible ?), et comme le passé c'est chouette, mais que le temps passe et que le futur m'appelle, je vous laisse, il faut que je panique un peu devant mes listes ...