lundi 24 août 2015

Levnadslust

Qu'est-ce que c'est donc que ça, Levnadslust ? Et bien sachez, chers lecteurs et lectrices, que cela signifie "joie de vivre" en Suédois, et que c'est un modèle de tricot que j'ai découvert, à l'occasion d'un KAL mystère, il y a 2 ans déjà (??!!??). Et que j'ai déjà tricoté 5 fois, à ce jour.






Une fois pour moi, avec un fil Hedgehog Fibres Twist Sock que mon petit frère m'avait rapporté de Dublin, et que j'aime beaucoup.



J'en ai ensuite tricoté un en alpaga teint par mes soins pour ma petite sœur, et un en laine et bambou pour mon ex-belle-sœur, mais je ne les ai pas photographiés.

Je le porte en été, principalement sur un débardeur, il protège le dos et les épaules de la fraîcheur du soir. Il peut se porter dans l'autre sens, avec la partie plus longue devant, mais je trouve qu'avec ma silhouette plus callipyge que filiforme, il est plus seyant comme ça.

Cet été, j'en ai encore tricoté 2, et même pas pour moi encore une fois.

Un pour ma Mamie (en taille M, il me restait assez de laine pour rajouter des manches)



et un pour une amie qui m'en a passé commande (je ne suis pas une forcenée des commandes, mais quand la personne m'est sympathique et que le modèle me plait, une fois de temps en temps, pourquoi pas ?)


La construction est intéressante, on commence par un montage provisoire (j'ai d'ailleurs découvert à l'occasion un montage au crochet que je ne connaissais pas, celui d'Ysolda, qui correspond bien à  ma non-maîtrise totale du crochet), on tricote 2 rectangles, on les joint en les croisant, on rabat des mailles pour l'encolure, puis on on fait des augmentations pour le V sur la nuque. Après, on joint avec le montage provisoire, puis il y a des rangs raccourcis et enfin l'espèce de papillon au milieu du dos.



Bref, on ne s'ennuie pas un instant, mais avec de la laine fine et de grosses aiguilles (fingering et aiguilles 7mm), ça va vite. J'ai réalisé le bleu en 1 week-end.

Bon, là, je vais avoir un tout petit peu de mal à le donner à sa légitime destinatrice, parce que la couleur me plait vraiment beaucoup. Beaucoup beaucoup.



Pour me consoler, je vais peut-être m'en tricoter un avec mon Polwarth bariolé. Vu que je ne vois pas bien ce que je pourrais faire d'autre avec. A moins de le tisser.








D'ailleurs, en parlant bleu, et tissage, je me suis bidouillé un joli Ojo de Dios, après avoir découvert cet art grâce à la gazette de Tricotin. Avec des restes de laine et des piques à brochettes en bois, et voilà !



Il y a des ratés, hein, c'est un premier, mais il est bleu, c'est déjà ça.




3 commentaires:

  1. Mélanie, peux tu donner le lien pour avoir les explications ?
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bien sur, on peut y accéder en cliquant sur le bouton ravelry (celui où il y a écrit le nombre de projets), ou directement par là : http://www.ravelry.com/patterns/library/levnadslust
      Le modèle n'est disponible en qu'anglais et en suédois, je crois.

      Supprimer